[Verfassung fir Europa]
 Deutsche Fassung        
 

Chemin de navigation : Accueil > Actualités > Mars 2005 > Présentation des préparatifs en cours en vue du référendum sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe
Imprimer cette page Envoyer cette page

Actualité
Présentation des préparatifs en cours en vue du référendum sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe
Publication: 03-03-2005

Le 3 mars 2005, le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de l'Immigration, Jean Asselborn, et le ministre délégué aux Affaires étrangères et à l'Immigration, Nicolas Schmit, ont présenté lors d'une conférence de presse conjointe les préparatifs en cours en vue du référendum sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe au Luxembourg.

Le référendum du 10 juillet 2005

Au Luxembourg, le gouvernement a en effet décidé le 27 juin 2003, lors de sa réunion en Conseil, de soumettre la Constitution européenne à une ratification par référendum national: les citoyens seront appelés à se prononcer pour ou contre. Ce référendum aura lieu le 10 juillet 2005, a rappelé Jean Asselborn au début de la conférence de presse.

Conformément aux principes régissant les scrutins de nature électorale au Luxembourg, la participation au vote sera obligatoire et ouverte aux électeurs inscrits sur les listes électorales établies pour les élections législatives.

Le référendum est "un moment très important pour le Luxembourg et ses citoyens", a déclaré Jean Asselborn. "C'est le premier référendum depuis soixante-dix ans et les défis sont importants, car les citoyens seront appelés à prendre position par rapport à un dossier essentiel concernant le futur de notre pays et le futur de l'Europe", a-t-il ajouté.

La Chambre des députés devra d'abord voter le projet de loi concernant le référendum du 10 juillet 2005. "Sans ce vote, il n'y aura pas de référendum, mais il revient au gouvernement d'engager dès à présent les préparatifs nécessaires." Par ailleurs, le gouvernement a déposé à la Chambre des députés un second projet en vue de la ratification du traité sur la Constitution européenne. Le référendum aura lieu après le premier vote sur ce projet de loi et avant le second vote par la Chambre des députés. Une loi-cadre sur le référendum national a été votée le 20 janvier 2005.

Campagne d'information et de sensibilisation

Afin de sensibiliser et d'informer au mieux les citoyens sur le contenu de la Constitution européenne et sur ses enjeux, le gouvernement a décidé de lancer une campagne "neutre et objective". Le gouvernement travaille à ce niveau en étroite collaboration avec les institutions européennes établies au Luxembourg.

Cette campagne d'information et de sensibilisation se fonde sur divers supports d'information, tels que la documentation, l'Internet, l'affichage public, des spots radio et TV ainsi que des annonces dans la presse écrite. "Nous voulons expliquer au public le texte de la Constitution européenne, l'importance de ce traité pour notre pays, et ses enjeux", a souligné Jean Asselborn.

Wourems geet et den 10. Juli? Ganz einfach: D’Wieler huelen zu enger wesentlecher Fro iwwert d’Zukunft vum Land Stellung. D’Zukunft vum Land an d’Zukunft vun der Europäescher Unioun sin net ze trennen. (Jean Asselborn)

La première étape de cette campagne consiste en la distribution à tous les ménages, fin mars, d'un dépliant sur le référendum. C'est une première initiative pour familiariser les citoyens avec les enjeux du référendum sur le traité établissant une Constitution pour l'Europe.

À partir du 9 mai, journée de l'Europe, les informations du gouvernement autour de la Constitution européenne vont se multiplier et s'intensifier.

Tous ceux qui le souhaitent pourront se procurer un exemplaire du traité que l'on peut dès à présent télécharger sur le site Internet du gouvernement en version française ou allemande.

An deem Wuert Constitutioun do läit selwer eng ganz Bedeitung, do leit ee Symbol dran. An de Leit no brengen, firwat mir haut, besonnesch och no der Erweiderung, dat Symbol brauchen fir d'Zukunft, fir déi Europäesch Union hei méi staark ze maachen, dat ass den eigentlechen Usaatz, déi éischt Diskussioun, déi mir hei musse féieren. Vill Leit froe sech, majo, firwat brauche mir eigentlech eng Europäesch Constitutioun, mir hu jo eng lëtzebuergesch... Déi lëtzebuergesch gëtt doudsécher net domat opgehuewen, déi bleift absolut bestoen. Et ass wichteg, datt mer fir muer eng Europäesch Constitutioun hunn, datt de Bierger, den europäeschen Bierger, deen och Lëtzebuerger Bierger ass, an all déi aner an denen aneren Memberstaten dat Gefill hunn, datt si eppes staarkes Gemeinsames hun. Ech mengen, déi Symbolik vun der Constitutioun, déi gëllt et, de Leit an enger éischter Phase nozebrengen. (Nicolas Schmit)

Pour ce qui est des efforts d'information, le ministre Asselborn a par ailleurs mis en avant  le rôle important qui revient à la Chambre des députés, notamment sur le plan du dialogue avec le citoyen.

"Le 10 juillet, chaque citoyen doit pouvoir voter pour ou contre le traité en toute connaissance de cause", a-t-il dit en guise de conclusion.

De son côté, le ministre délégué aux Affaires étrangères, Nicolas Schmit, a rappelé l'importance et l'enjeu du référendum: "L'objet du référendum est la Constitution européenne, il faudra dès lors se concentrer sur la substance du traité et surtout ne pas avoir peur du débat et des critiques relatives au traité." Nicolas Schmit a souligné par ailleurs que "ce qui est essentiel, c'est de savoir que la Constitution européenne ne remplacera pas la Constitution nationale".

Nicolas Schmit a également mis en évidence la symbolique de la Constitution européenne. "Les citoyens européens, les citoyens luxembourgeois doivent avoir l’impression d’avoir quelque chose d’important en commun. Je crois que dans une première phase, il s'agit d'expliquer aux citoyens cette symbolique de la Constitution", a-t-il estimé.

Mir wëllen de Leit erkläre wat an deem Vertrag drasteet, dat u se erubréngen, wat dat fir eist Land och heescht selbstverständlech, wat dat also bedeit um politesche Plang. D’Regierung wäert mat enger breeder pädagogescher Informatiounscampagne probéieren de Leit heiheem dätlech ze maachen, wat d’Verfassung duerstellt. (Jean Asselborn)



Dernière mise à joude cette page le : 07-05-2005

Haut de page Haut de page